Prêts spécifiques

 

Prêt à taux zéro + : modifié en 2016 !

Le PTZ + est destiné aux primo accédants (non propriétaires depuis 2 ans), qui doivent respecter des conditions de ressources. Son montant est fonction de la localisation du bien, du nombre de personnes dans le foyer et des ressources des emprunteurs.
Le montant du PTZ est plafonné à 40 % du coût de l'opération. Le PTZ comprend une période de différé.
Le PTZ peut principalement financer :

  • la construction ou l'achat de tout logement neuf,
  • l'achat d’un logement ancien dont les travaux représentent 25% du coût total de l'opération.

Prêt à l’accession sociale :

Il est accordé par une banque ou un établissement financier ayant passé une convention avec l'État pour financer la construction ou l'achat d'un logement, avec ou sans travaux d’amélioration.
Le PAS est accordé à un taux avantageux aux personnes qui acquièrent leur résidence principale, sous condition de ressources et selon la localisation du bien.

Prêt PEL (Plan Epargne Logement) :

Le montant et la durée du prêt dépendent des intérêts que l’emprunteur a acquis pendant la phase d'épargne du PEL. Le taux d’intérêt dépend de la période à laquelle a été souscrit le PEL.
Le prêt PEL ne peut être supérieur à 92 000 €.

Prêt CEL (Compte Epargne Logement) :
Le montant du prêt dépend de la durée du CEL et des intérêts acquis pendant la phase d'épargne.
Le prêt CEL ne peut être supérieur à 23 000 €. En cas de cumul d’un prêt lié à un CEL avec un prêt lié à un PEL, le montant maximum du prêt total ne peut dépasser 92 000 €.